Image default
Instellingen Onderwijs Politiek Samenleving telex

Seuls quatre enfants sur dix trouvent une place dans une structure d’accueil à Bruxelles

Christian Du Brulle

Deze inhoud is alleen beschikbaar in het Frans.

Avec 16.635 naissances en 2019 en Région bruxelloise, un défi de taille se pose aux parents et aux autorités: celui de l’accueil des tout-petits au sein des crèches, des maisons d’enfants, des haltes-accueil et des structures de prégardiennat. Actuellement, ces structures n’offrent de la place qu’à quatre enfants sur dix, constatent les chercheurs du Brussels Studies Institute.

Sur base de leur enquête réalisée en 2018 dans les milieux d’accueil francophones bruxellois, Perrine Humblet et Emmanuelle Robert de l’École de Santé publique de l’Université libre de Bruxelles, Philippe Huynen, sociologue de l’Université Saint-Louis, Gaëlle Amerijckx de l’Observatoire de la Santé et du Social de la COCOM et Stéphane Aujean de l’Observatoire de l’enfant, COCOF), ainsi que le géographe Benjamin Wayens (ULB), constatent:

  • Que les places d’accueil disponibles étant moins nombreuses qu’attendu par les usagers potentiels, les structures de la petite enfance ont souvent établi des critères à l’inscription
  • Que ces critères, parfois complexes, influencent le niveau d’accessibilité primaire des services.
  • Que dans les milieux d’accueil « classiques » (crèche, prégardiennat et maisons d’enfants), les familles biparentales et actives professionnellement sont les plus nombreuses
  • Que pour ces familles biparentales, le critère « commune du domicile » a visiblement un impact sur la sélection des enfants
  • Que les haltes-accueil se singularisent sur le plan de la contribution financière, mais aussi de tous les autres indicateurs. La participation parentale moyenne de 11,4 € par jour, contre respectivement 18,7 € pour l’ensemble des structures, reflète un public de familles plus fragiles, marquées notamment par la monoparentalité (seuls 69 % des enfants y vivent avec leurs deux parents contre 86 % pour l’ensemble des structures)

Les éléments de l’étude synthétisés dans la dernière publication du Brussels Studies Institute soulignent notamment l’intérêt de compléter les efforts portant sur l’augmentation du nombre de places par une réflexion sur les autres facteurs qui influent sur l’accessibilité des milieux d’accueil pour les différents publics. Ceci afin de créer des places d’accueil répondant au besoin des parents et contribuant au bien-être de tous les enfants.

 

Brugge kromp nauwelijks na haar gouden eeuw, maar de stad veranderde wel

frans

In het UZ Brussel gaat vanaf dit schooljaar de ziekenhuisschool van start

frans

Nudging kan nuttig zijn bij het stimuleren van gezonder gedrag

frans