Image default
Gezondheid Onderwijs psychologie Samenleving telex

Pour la rentrée académique, seul un étudiant sur quatre est en faveur de l’enseignement à distance

Christian Du Brulle

Deze inhoud is alleen beschikbaar in het Frans.

« Présentiel ou distanciel”? Pour la majorité des 1248 étudiants de première année (1ere Bac) de l’Université Saint-Louis, à Bruxelles, la formation universitaire ne peut se passer de la présence physique au cours. Dans l’enquête menée depuis le début de l’année académique, ils ne seraient en effet que 26 % à se satisfaire d’un enseignement “distanciel” lors de la prochaine rentrée académique.

L’enquête menée tout au long de cette année académique par le Pr Nicolas Marquis et la chercheuse Cynthia Dal auprès de ces primo-inscrits livre aussi d’autres informations surprenantes. Notamment en ce qui concerne la dimension numérique de l’enseignement, rendue incontournable depuis la pandémie de Covid-19 et le confinement de la population.

Il en ressort que pour 8 répondants sur 10, suivre les cours en ligne requiert (beaucoup) plus de travail que les cours organisés en présentiel.

3 % des étudiants ont également déclaré que leur principal écran pour suivre les cours à distance était un smartphone, et 2 % une tablette. Pour les autres, c’est l’ordinateur. Sauf pour 0,7 % des étudiants qui ont précisé ne disposer d’aucun équipement numérique.

En ce qui concerne l’étude, le fait de passer beaucoup de temps devant un écran constitue une difficulté pour 70 % de ces étudiants. Et ils et elles sont même près d’un quart à déclarer étudier sur papier uniquement.

Le confinement marqué par l’enseignement distanciel et la session d’examens en ligne ont eu des répercussions importantes sur le moral des étudiants. 54 % des enquêtés se disent démotivés et découragés. Depuis la mi-mars, la proportion de primo-inscrits faisant état de difficultés à se mettre au travail a bondi pour passer à 70 %. Malgré les conséquences de cette période, une très large majorité d’étudiants continue à trouver du sens et de la satisfaction dans leur “métier d’étudiants”, précise l’Université.

Enfin, 69 % estiment aussi que la présence au cours est indispensable pour réussir son année. Ils et elles indiquent aussi que ce sont les interactions avec les autres étudiants, l’ambiance de l’université et les cours en auditoire qui leur ont le plus manqué pendant la période de confinement.

Openbaar vervoer is grote verliezer van de corona-crisis

Christian Du Brulle

Online shoppen: ondanks perceptie toch soms de beste ecologische keuze

frans

Nu ook een ozongat boven de Noordpool

Christian Du Brulle