Image default
Aarde Geologie Techno telex

Le manteau de notre planète serait fait de deux pans distincts

Christian Du Brulle

Deze inhoud is alleen beschikbaar in het Frans.

Une étude menée par un ancien post-doctorant de l’Université Libre de Bruxelles, le Dr Luc Doucet, actuellement attaché à l’université Curtin, à Perth (Australie), semble indiquer que le manteau profond de la Terre se composerait de deux parties distinctes; celle sous l’Afrique et celle plutôt située sous le Pacifique.

Le manteau terrestre est la couche intermédiaire de notre planète comprise entre le noyau et la croûte (sa partie la plus extérieure).

Les chercheurs ont analysé la composition chimique et isotopique de roches provenant d’îles volcaniques et de plateaux océaniques, notamment des îles hawaïennes et de l’île de la Réunion. Ils ont étudié la composition en éléments en trace et en isotopes du plomb, du strontium et du néodyme de ces roches qui ont été formées à des milliers de kilomètres sous la surface de la Terre à la base du manteau profond.

Ils ont ainsi découvert que la partie africaine du manteau a été enrichie par des matériaux continentaux emmenés vers les profondeurs de la planète depuis au moins 600 millions d’années. Cet enrichissement est lié à la formation suivie de la dislocation du supercontinent de la Pangée alors que le manteau pacifique a été protégé d’un tel processus.

« Ce travail met en lumière les liens étroits entre, d’une part, les manifestations volcaniques de surface et d’autre part, les structures profondes du manteau », précise l’ULB.

Nieuwe inzichten in ontstaan van Type-1-diabetes na ULB-onderzoek

Christian Du Brulle

VUB-onderzoek toont aan dat olifanten bodemuitputting door veeteelt voorkomen

frans

Vliegtuig telt zeezoogdieren in Belgisch deel van de Noordzee

Christian Du Brulle