Image default
Biologie Geneeskunde Gezondheid Samenleving telex

La crise du Covid risque de doper la rougeole

Christian Du Brulle

Deze inhoud is alleen beschikbaar in het Frans.

Près de 120 millions d’enfants dans 37 pays risquent de ne pas être vaccinés contre la rougeole cette année. Voilà ce qu’indique une étude à laquelle a participé le centre de recherche sur l’épidémiologie des désastres (CRED) de l’UCLouvain.

 La cause de cette absence de vaccination ? La priorité donnée à la lutte contre le covid-19. «La rougeole était déjà en recrudescence ces dernières années, à cause notamment du mouvement « anti-vaccin », indique l’UCLouvain dans un communiqué. « La pandémie actuelle augmente les risques de cette maladie, en la reléguant au 2e plan dans certains pays.

Selon les scientifiques du CRED, une simple diminution de 15 % des vaccinations de routine contre la rougeole pourrait avoir pour conséquence le décès de près d’un quart de million d’enfants dans les pays pauvres ».

 « La situation est particulièrement grave dans les zones en conflit en raison de la malnutrition des enfants et de leur mère, qui aggrave la mortalité en cas de rougeole ».

« Dans l’Est de la République démocratique du Congo, par exemple, dans les régions d’Ituri et du Nord-Kivu touchées par des conflits, la lutte contre le covid-19 devrait retarder la vaccination de près d’un million d’enfants. Or, dans la plupart des pays pauvres, la mortalité due au covid-19 est restée faible comparé aux risques suscités par la rougeole. Un seul exemple : en RDC encore, 37 personnes sont décédées du covid-19 en juin dernier tandis que 6 000 décès dus à la rougeole ont été enregistrés en quelques mois dans l’Est de la RDC, touchant principalement des enfants », indique encore l’UCLouvain.

 

De biodiversiteit in de Amazone daalt richting Atlantische Oceaan

Christian Du Brulle

KU leuven en VUB willen stambomen langs moederskant onderzoeken

frans

Onderzoek probeert het succes van Brusselse cohousingprojecten te verklaren

frans