Image default
Aarde Biologie Instellingen Samenleving Smile telex Wiskunde

Deux scientifiques bruxellois lauréats des prix quinquennaux du FNRS

Christian Du Brulle

Deze inhoud is alleen beschikbaar in het Frans.

La mathématicienne Véronique Dehant, Chef de service, responsable de la direction opérationnelle “Systèmes de référence et planétologie” à l’Observatoire royal de Belgique et Professeure extraordinaire à l’UCLouvain et Jean-François Collet, Professeur à l’UCLouvain et co-Directeur de l’Institut de Duve (Woluwe-St-Lambert), recevront chacun un des cinq prix quinquennaux du FNRS en décembre prochain.

Tous les 5 ans, les Prix Quinquennaux du FNRS récompensent 5 chercheurs exceptionnels de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le domaine des sciences biomédicales (fondamentales et cliniques), des sciences exactes (fondamentales et appliquées) et des sciences humaines et sociales. Des chercheurs qui, chacun dans leur domaine, ont permis de reculer les frontières du savoir. Ces chercheurs, choisis par un jury international, recevront chacun un prix d’une valeur de 75.000 euros, financés par du mécénat privé.

« Les travaux de la Professeure Dehant sur la caractérisation précise de l’axe de rotation de la Terre ont abouti à un nouveau modèle de référence qui fournit des contraintes sur sa structure et sa dynamique interne », indique le jury. »En appliquant des méthodes similaires à d’autres planètes du système solaire, elle a fait des découvertes qui ont eu un impact sur le développement de nombreuses missions spatiales. Elle a joué un rôle clé dans le développement de l’instrument RISE à bord de la mission InSIGHT Mars de la NASA qui s’est posée sur la planète rouge en 2018 et elle dirige l’expérience Lander Radioscience de la mission ExoMars de l’ESA qui doit être lancée en 2022 ».

Le Prix en Sciences biomédicales fondamentales (Prix scientifique Joseph Maisin) est lui attribué à Jean-François Collet. « Les découvertes du Professeur Collet ont permis de mettre au jour de manière cohérente et exhaustive de nouveaux mécanismes cellulaires fondamentaux, notamment une nouvelle voie qui confère une résistance des protéines périplasmiques contre les espèces réactives de l’oxygène, ainsi que la machinerie bêta-barrel (BAM) qui assemble les protéines de la membrane externe et exporte la lipoprotéine RcsF à la surface de la cellule où elle agit comme un capteur de dommages à l’enveloppe cellulaire. Ces découvertes ouvrent la voie à la conception d’une nouvelle classe d’agents antibactériens. »

Les autres lauréats sont deux chercheurs de l’UCLouvain basés en Brabant Wallon (Louvain-la-Neuve), les Prs Jean-Christophe Charlier, Professeur à l’École polytechnique de l’UCLouvain, et Vassilis Saroglou, Professeur à l’Institut de Psychologie de l’UCLouvain. Le cinquième lauréat vient de l’Université de Liège. Il s’agit du Pr Patrizio Lancellotti, Directeur du département de cardiologie du CHU.

Hulp bij studiekeuze nog belangrijker in tijden van corona

frans

Er zijn te weinig vrouwelijke wetenschappers

frans

Eén op vijf scholieren experimenteert met zelfverwonding

frans