Image default
Terre Archéologie Cosmos Europe Géologie Histoire Climat Paléontologie Techno telex

Le géochimiste Niels De Winter récompensé par l’Union européenne des géosciences

Le géochimiste Niels De Winter, de la VUB, va recevoir le prix « Outstanding Early Career Scientist » de l’Union européenne des géosciences (EGU) en avril prochain. Le scientifique s’est notamment distingué par une étude qui a montré qu’il y a 70 millions d’années, à la fin du Crétacé, les journées étaient plus courtes d’une demi-heure par rapport à aujourd’hui et qu’à l’époque, une année totalisait 372 jours.

Avec des collègues de l’ULB et de l’UGent, Niels De Winter était arrivé à cette conclusion en étudiant une coquille fossile dont le rythme jour-nuit avait été déterminant pour sa croissance.

Cette étude avait été reprise par les médias du monde entier. « Mais cela n’a sans doute pas été décisif pour l’attribution de ce prix », pense De Winter. « Il s’agit principalement de la recherche scientifique elle-même ou encore le nombre de bourses de recherche que vous décrochez comme scientifique qui ont dû motiver le jury. Je n’ai rien à voir avec la nomination pour le prix. C’est un collègue de Copenhague qui a apparemment soumis mon nom, lequel a ensuite été soutenu par d’autres scientifiques. Néanmoins, je suis très fier d’être honoré par ce prix.»

Niels De Winter avait précédemment élaboré des modèles climatiques à partir de l’analyse de dents de cheval et de coquillages. Il a également collaboré à des recherches archéologiques menées par la VUB sur les migrations au cours du néolithique, et a étudié la stalagmite Proserpine, présente dans les grottes d’Han-sur-Lesse. Il travaille actuellement à temps partiel à la VUB et à temps partiel à l’université d’Utrecht.

Bel été pour la Lucane cerf-volant

frans

Le choix des études supérieures est encore plus compliqué lors d’une pandémie

frans

L’expédition de l’ULB et de la VUB en Antarctique a permis la découverte de 8 kilos de météorites

frans