Image default
Terre Entreprises Biologie Europe Histoire Institutions Education Politique Société telex

La VUB dresse un historique récent des pollutions en mer du Nord

La Dre Camille Gaulier, du groupe de recherche AMGC de la VUB (et de l’Université de Lille), est lauréate du prix « VLIZ North Sea Award 2020 ». Le VLIZ est l’Institut flamand pour la mer. La chercheuse travaille sur de nouvelles méthodes de surveillance des métaux autour et sur la côte belge. Elle se concentre sur le développement et l’utilisation de techniques d’échantillonnage alternatives, combinées à des outils analytiques avancés. L’objectif de ses recherches est de mieux comprendre le cycle biogéochimique des métaux à l’état de traces dans les environnements aquatiques, tels que la partie belge de la mer du Nord et l’estuaire de l’Escaut. Ses recherches ont contribué au développement d’une « boîte à outils » permettant de mesurer les pressions humaines sur les estuaires et les écosystèmes côtiers.

 » La côte belge et ses environs sont une région de grande valeur écologique, économique et touristique », indique-t-elle.   » C’est aussi un lieu d’intense activité humaine et industrielle et donc de pollution par les métaux, entre autres. La combinaison de techniques de terrain et d’analyses nous a permis de générer un ensemble unique de connaissances et de données. C’est la première fois que nous pouvons rassembler toutes ces données pour nos eaux côtières et dans l’estuaire de l’Escaut.  »

Grâce à ses techniques de mesure et d’échantillonnage, Camille Gaulier a pu mettre en évidence des traces de pollutions autant historiques qu’actuelles. « Il est difficile de les mesurer, car les métaux peuvent être fortement influencés par les caractéristiques et les gradients environnementaux tels que la salinité, la teneur en oxygène de l’eau et les marées.  »

Avec sa boîte à outils, elle a pu mesurer pour la première fois, à l’échelle du nanomètre, les fractions de métaux dissoutes et biodisponibles absorbées directement par les micro-organismes marins. Ses recherches, intitulées  » Trace metals in estuarine and coastal waters : dynamics, speciation and bioavailability under various environmental conditions  » ont été réalisées sous la supervision du Pr Yue Gao, du groupe de recherche AMGC à la VUB.

 » Mes résultats montrent que les concentrations de métaux dissous ne sont pas inquiétantes aujourd’hui, mais qu’elles présentent des tendances à la hausse par rapport aux résultats des années 90, ce qui constitue un avertissement », indique son superviseur.

Les résultats de ces travaux fournissent des informations précieuses pour les décideurs politiques dans le contexte des nouveaux critères de protection de l’environnement marin, tels que définis dans les directives européennes sur l’eau.

Le prix VLIZ de la mer du Nord est décerné chaque année à un chercheur ou à une équipe de recherche d’un pays riverain de la mer du Nord. La recherche doit être axée sur l’étude de la structure ou du fonctionnement de la mer du Nord, avec une attention particulière pour les zones côtières peu profondes et les estuaires du Southern Bight et de la Manche. Avec ce prix, le VLIZ veut encourager la recherche fondamentale ou appliquée innovante.

Les travaux de Sophie Lucas (Institut de Duve) sur l’immunothérapie du cancer récompensés par le prix GSK

Christian Du Brulle

BrugeoTool, un nouvel outil géothermique pour Bruxelles

Christian Du Brulle

Le concours d’éloquence des étudiants flamands menacé d’annulation

frans