Image default
Entreprises Economie Geneeskunde Santé Matière Education Société Techno telex

Les ingénieurs de la VUB testent le prototype d’un nouvel équipement de ventilation

Frans Steenhoudt

Si le nombre de patients atteints du virus Covid-19 en Belgique continue d’augmenter, il pourrait y avoir une pénurie de respirateurs artificiels ans les hôpitaux. Une équipe d’ingénieurs du FabLab de la VUB a dès lors commencé à construire et à tester un nouvel équipement de ventilation. Ils sont partis d’un concept du MIT, complété par des capteurs basés sur les spécifications des chercheurs de l’Université Johns Hopkins et de l’UZ Brussel. La production de ce nouvel appareil à grande échelle n’est pas encore d’actualité. Dans les jours et les semaines à venir, il faudra d’abord déterminer si un tel dispositif peut effectivement être utilisé dans les hôpitaux.

Les ingénieurs, dirigés par Mark Runacres, professeur de mécanique des fluides et directeur du FabLab, ont cependant déjà construit un premier prototype. « La vitesse de développement revêt une grande importance aujourd’hui », explique Mark Runacres. « Les médecins de première ligne n’ont plus le temps d’échanger des idées vagues avec les ingénieurs. L’équipe du FabLab a donc choisi de passer directement à la phase de construction sur la base d’un prototype fonctionnel. Celui-ci dira rapidement si ce modèle est adapté à une utilisation dans les hôpitaux ».

Le prototype a été construit par des doctorants et des étudiants du cours d’ingénierie industrielle de la VUB. Ils font partie d’un réseau national et international et sont en contact direct avec des collègues du monde universitaire et de l’industrie, qui donnent continuellement leur avis sur le sujet et qui proposent diverses améliorations. « Cette contribution est essentielle. Certaines entreprises ont également mis des composants à disposition. En temps normal, tout cela serait plus lent, mais aujourd’hui, il y a partout une prise de conscience quant à la nécessité de travailler ensemble », conclut Mark Runacres.

Cette initiative s’inscrit dans une philosophie d’open source. Si le prototype est approprié, les plans seront mis à la disposition du public, afin que d’autres laboratoires puissent le fabriquer et l’améliorer.

Print Friendly, PDF & Email

La matière ultrafroide manipulée par laser

Christian Du Brulle

Une espèce de lichen observée pour la première fois en Belgique

frans

La KU Leuven et la VUB veulent dresser des arbres généalogiques via l’ADN maternel

frans