Image default
Médecine Santé psychologie Société telex

Quel est l’impact du deuxième confinement sur le sommeil

Des recherches sur le sommeil menées par la VUB, l’ULB et le laboratoire du sommeil de l’hôpital Brugmann ont montré que lors du premier confinement de cette année, trois fois plus de plaintes pour insomnie avaient été signalées. Afin de déterminer si la situation a changé lors du second confinement, une nouvelle étude est lancée. Elle entend notamment vérifier si, lors de cette période, le manque de contacts sociaux ou familiaux a une influence sur l’apparition ou le développement de l’insomnie.

« Les résultats de la première enquête ont montré que le confinement du printemps 2020 a effectivement modifié nos habitudes de sommeil, avec une augmentation des cas d’insomnie, en particulier chez les femmes, les travailleurs des professions de contact et les patients COVID », explique le professeur Olivier Mairesse, qui coordonne la recherche.

« Étonnamment, un petit pourcentage de personnes dormait aussi mieux pendant le confinement et l’intensité des symptômes diminuait avec l’âge. Grâce à l’enquête de suivi, que nous lançons, nous espérons mieux comprendre si ces troubles du sommeil persistent, s’ils se produisent moins ou plus souvent et quel est l’impact du manque de contacts sociaux sur celui-ci ».

 

L’ULB s’intéresse à la flexibilité énergétique

Christian Du Brulle

Dans les villes belges, le Covid-19 a fait plonger la pollution au NO2 de 20 à 30 %

Christian Du Brulle

À Bruxelles, les projets de recherche citoyens sont évalués par… les citoyens

frans