Image default
Biologie Médecine Santé Institutions Société telex

Les compléments alimentaires dopés à la vitamine D et aux protéines stabilisent l’inflammation chronique

Le groupe de recherche de la VUB Frailty in Ageing, dirigé par le professeur Ivan Bautmans, a montré dans une étude l’effet anti-inflammatoire de la vitamine D. Un groupe expérimental de 380 personnes âgées à mobilité réduite ont reçu des compléments alimentaires enrichis en vitamine D et en leucine pendant 13 semaines. D’autres ont reçu un placebo. Le constat: le profil inflammatoire chronique a augmenté chez les personnes âgées ayant reçu un placebo. Le supplément diététique à base de vitamine D et de leucine pourrait prévenir cette augmentation. Les résultats ont été publiés dans la revue scientifique Ageing Clinical and Experimental Research. L’étude s’inscrit dans le cadre du programme européen global PROVIDE.

L’une des caractéristiques du vieillissement est l’apparition d’une inflammation chronique de bas grade. Cette augmentation légère mais chronique des substances inflammatoires dans la circulation sanguine est due au vieillissement du système immunitaire, à l’augmentation de la masse graisseuse et à un mode de vie sédentaire. L’inflammation chronique de bas grade accélère l’apparition de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète et l’arthrose.

L’inflammation chronique de bas grade affecte également la force et la masse musculaire. Une telle inflammation augmente la vulnérabilité des personnes âgées et diminue donc leur autonomie. Prévenir ou guérir une inflammation chronique de bas grade contribue donc certainement à un vieillissement sain ou à un vieillissement sain.

L’étude européenne PROVIDE étudie les effets des compléments alimentaires contenant de la vitamine D et des protéines chez les personnes âgées à mobilité réduite. Les personnes âgées manquent souvent de vitamine D et de protéines. La vitamine D se trouve dans le poisson, mais elle est également produite par la lumière du soleil. Pendant les mois d’hiver, quand il y a peu de lumière naturelle, des suppléments de vitamine D sont souvent prescrits. Dans le passé, une autre étude du prgramme PROVIDE avait déjà montré que l’administration de suppléments de vitamine D et de protéines avait un effet positif sur la masse musculaire des personnes âgées.

Du chlorure d’hydrogène découvert sur Mars grâce à un instrument belge

Christian Du Brulle

Seuls quatre enfants sur dix trouvent une place dans une structure d’accueil à Bruxelles

Christian Du Brulle

Lever les freins de l’économie de la fonctionnalité à Bruxelles

Christian Du Brulle