Image default
Terre Cosmos Institutions Smile telex

Une étoile et son exoplanète baptisées Nervia et Eburonia

Ne dites plus HD49674 pour désigner l’étoile de type naine jaune et son exoplanète situées dans la constellation du Cocher. Dites désormais « Nervia » et « Eburonia ». Tel est le résultat belge du concours « NameExoWorlds », proposé par l’Union astronomique internationale.

Dans le cadre de son 100e anniversaire, l’Union astronomique internationale avait en effet lancé en début d’année le concours « IAU100 NameExoWorlds ». Il a permis à chaque pays dans le monde de donner un nom à une exoplanète et à son étoile hôte. En Belgique, c’est au planétarium de Bruxelles, qui dépend de l’Observatoire royal de Belgique, que les propositions devaient être envoyées.

Quatre propositions (nom de l’étoile et nom de l’exoplanète) ont ensuite été retenues et soumises au vote du public. Nervia et Eburonia ont donc remporté les suffrages (74%), suivis de Saxophone et Ténor (10%), Diversity et Natura (9%), et Meuse et Escaut (7%).

C’est ce 17 décembre, à Paris, que l’Union Astronomique Internationale a annoncé que l’étoile HD49674 et son exoplanète allaient porter dorénavant comme noms officiels Nervia et Eburonia.

Ces dernières années, les astronomes ont découvert des milliers de planètes en orbite autour d’étoiles proches. L’Union astronomique internationale est la seule organisation habilitée à nommer officiellement les astres. A l’occasion de son centième anniversaire, l’Union astronomique a lancé la campagne IAU100 NameExoWorlds permettant à tout un chacun de proposer deux noms liés par un thème commun et pouvant être attribués à une exoplanète déjà connue et à son étoile hôte.

Le but de cette initiative était de faire prendre conscience de notre place dans l’Univers et de faire réfléchir à la façon dont la Terre pourrait être perçue par une civilisation d’une autre planète.

L’IAU a attribué à chaque nation participante une exoplanète et son étoile hôte. Cette sélection s’est réalisée en s’assurant que l’étoile est suffisamment brillante et bien positionnée dans le ciel de manière à ce qu’elle soit observable avec un petit télescope depuis l’ensemble du pays.

Le système étoile-exoplanète sélectionné pour la Belgique est celui auquel appartient l’exoplanète HD 49674 b, situé à plus de 130 années-lumière de notre système solaire, dans la constellation du Cocher. Cette exoplanète, dix fois plus légère que Jupiter, a été découverte en 2002. Elle orbite autour d’une étoile similaire à notre Soleil à une distance équivalente à 6% de la distance Terre-Soleil.

Cap sur le « blended learning » à l’ULB

Une boîte à offrandes inca retrouvée dans le lac Titicaca

Christian Du Brulle

Les polypores offrent le gîte à des centaines d’espèces différentes de coléoptères et de mouches

frans