Image default
Europe Institutions Société Smile telex

Sept chercheurs bruxellois sélectionnés pour une bourse européenne ERC

Sept des 20 chercheurs soutenus cette année en Belgique par une bourse de démarrage (Starting Grant) du Conseil européen de la Recherche (ERC) sont basés à Bruxelles. Quatre chercheurs relèvent de la VUB et trois autres de l’ULB. Chacun bénéficie d’une bourse dotée de 1,5 million d’euros sur 5 ans. Ces chercheurs sont actifs dans le domaine des sciences exactes et de l’ingénieur, des sciences de la vie et des sciences sociales et humaines.

Au total, 436 chercheurs relevant de 25 pays se partagent les 677 millions d’euros mis sur la table par l’ERC pour cet appel à financements. Vingt chercheurs en bénéficient en Belgique. Outre l’ULB et la VUB, qui totalisent sept bourses de recherche, six chercheurs de l’Université de Gand, quatre de l’Université de Louvain (KULeuven) et trois chercheurs de l’ULiège ont également été sélectionnés. Les pays les mieux dotés par cet appel sont l’Allemagne (88 bourses), le Royaume-Uni (62 bourses), les Pays-Bas (42 bourses) et la France (38 bourses).

Les chercheurs bruxellois lauréats sont, pour l’ULB:

  • Olivia Angé (projet « Flourishing Seeds. Value Creation and Relatedness in Agrobiodiversity Hotspots »)
  • Paula Gobbi ( projet « Inheritance, Demographics, and Economic Development »)
  • Nele Wynants (projet « Science at the Fair: Performing Knowledge and Technology in Western Europe, 1850-1914 »).

Pour la VUB:

  • Martin Viste (projet « All-optical sub-THz signal filtering with multi-COLOR lasers »)
  • Christophe Snoeck (projet « LUMIERE – Landscape Use and Mobility in EuRopE – Bridging the gap between cremation and inhumation »)
  • Kevin Smets (projet « REEL BORDERS –  Fiction Film and Borderlands »)
  • Liliana Lizarazo (projet « CURIAE VIRIDES – How the third wave of global judicial (and social) activism is filling ecological governance gaps and challenging the liability-remedy paradigm »).

Enfin, un huitième chercheur, Stijn Van Petegem, actuellement basé à l’université de Lausanne (Suisse), a également décroché une telle bourse de l’ERC. C’est à Bruxelles qu’il mènera ses recherches, à l’ULB, dès cet automne. Son projet, « SAFE-SORRY », explorera si la parentalité surprotectice s’ancre dans des représentations parentales liées au contexte socio-économique, tel que par exemple leur perception des attentes de la société sur la manière dont devraient être élevés les enfants.

La pollution de l’air a un impact direct sur le PIB

Christian Du Brulle

La consultation multidisciplinaire dans le diagnostic du cancer est trop unilatérale

frans

Des recherches sur l’insuffisance cardiaque récompensées par le prix Bernheim

Christian Du Brulle