Image default
Cosmos Techno telex

Début de mission pour QUARMAN

Après quelques semaines en transit à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS), le nano-satellite QARMAN, lancé le 5 décembre 2019, va quitter mercredi l’ISS et entamer sa mission opérationnelle.

Il devrait être déployé dans l’espace ce 19 février à 12h20. L’engin va alors orbiter autour de la Terre et s’en rapprocher petit à petit, jusqu’à sa phase finale de rentrée atmosphérique, prévue dans 7 mois.

« Avec QUARMAN, nous voulons analyser comment les débris spatiaux se désintègrent lors de leur rentrée dans l’atmosphère », explique Amandine Denis, responsable de ce projet spatial à l’Institut von Karman, de Rhode-St-Genèse.  » L’objectif de cette recherche étant le zéro débris spatial. Actuellement, une partie des débris qui passent au travers de cette couche touchent le sol. Nous voulons mieux comprendre la manière dont ces objets se désintègrent et comment certains survivent à cette traversée, afin de diminuer la quantité de débris.

QARMAN a été conçu pour résister à la rentrée atmosphérique. Ceci afin de prendre des mesures qui permettront de mieux comprendre le processus de désintégration des satellites.

Dix-huit nouveaux projets de recherche Covid-19 à l’ULB

Christian Du Brulle

2020, une année torride et pandémique vue du ciel par les scientifiques de l’ULB

Christian Du Brulle

Axiles Bionics et BruBotics VUB reçoivent une subvention R&D de 2 millions d’euros d’Innoviris

frans