Image default
Biologie Médecine Santé telex

Nouveau progrès à l’Institut de Duve en immunothérapie du cancer

Les chercheurs de l’Institut de Duve (UCLouvain/campus de Woluwe-Saint-Lambert), viennent d’enregistrer un nouveau succès en ce qui concerne la lutte contre le cancer. L’équipe de la Pre Sophie Lucas a réussi à neutraliser, chez la souris, une molécule qui bloque les défenses immunitaires naturelles.

La Pre Sophie Lucas s’intéresse depuis 2004 au blocage des défenses immunitaires dans les tumeurs. Elle essaie de comprendre le fonctionnement des cellules «immunosuppressives », celles qui bloquent les réponses immunitaires de l’organisme, afin de pouvoir les supprimer et ainsi stimuler les anticorps pour leur permettre d’agir contre la tumeur.

C’est plus précisément aux lymphocytes T régulateurs (T-REG)  que s’intéressent la chercheuse et son équipe. Ces cellules sont très immunosuppressives chez les patients atteints de cancer.

En 2009, la chercheuse découvre GARP, une molécule située à la surface des T-REG. En 2018, Sophie Lucas parvient à comprendre le rôle de GARP. La molécule agit comme un messager pour les T-REG, en envoyant des signaux qui vont bloquer les défenses immunitaires. Elle développe ainsi un outil (des anticorps anti-GARP) pour neutraliser le messager et l’empêcher d’envoyer ses signaux bloquants.

Aujourd’hui, la scientifique et son équipe publient les résultats des premiers tests effectués sur des souris. Ils ont réussi à neutraliser les T-REG chez des animaux cancéreux,  grâce aux anticorps anti-GARP. Ce qui, couplé à une deuxième immunothérapie a permis de faire régresser la tumeur.

 

La voiture partagée séduit surtout un public universitaire et masculin

frans

La communication « grise » des hommes et des femmes politiques en période électorale sous la loupe des chercheurs

Christian Du Brulle

Corona: l’ULB et l’UNamur proposent une stratégie de déconfinement progressif

Christian Du Brulle