Image default
Biologie Cosmos Santé Institutions Matière Techno telex

L’Otan fait confiance à l’ULB pour élaborer des pansements intelligents

Le projet de recherche Rawints (RApid Skin Wound healing by INtegrated Tissue engineering and Sensing), financé par l’Otan et son programme « Science pour la paix et la sécurité » a été mené à terme par les chercheurs de l’Université libre de Bruxelles et plusieurs équipes japonaises et européennes. Son but: jeter les bases d’un pansement connecté, capable de prévoir l’évolution d’une blessure grâce à l’intelligence artificielle, mais aussi d’en accélérer la cicatrisation.

Après trois années de travail, l’équipe internationale pilotée depuis Bruxelles par le Pr Carlo Iorio (ULB) a pu faire la démonstration de diverses technologies dans ce cadre.

À l’ULB, c’est plus spécifiquement les deux couches supérieures du pansement qui ont été développées: celle comprenant les capteurs de température, de pH, d’humidité de la plaie et celle qui transmet ces informations vers un système de suivi.

L’Université de Pavie (Italie) a été responsable du développement et des tests de la couche en contact avec la peau, la « couche de cicatrisation ». En Espagne (Institut de microélectronique de Barcelone), des éléments de détection alternatifs basés sur la modification de la vitesse du son due aux changements d’humidité de la plaie ont été testés. Enfin, au Japon (Nagoya), les chercheurs ont travaillé sur des simulations numériques et les aspects théoriques du développement des capteurs.

Ces travaux viennent de déboucher sur un nouveau projet de recherche, toujours financé par l’Otan et dont l’ULB garde la direction: SP4Life (Smart patch for life support system). Il s’agit ici de concevoir un système de microphone en graphène à l’écoute de la respiration des patients, ou des militaires en opération, voire des astronautes en mission, afin d’évaluer leur degré de stress.

Comment faciliter l’intégration des enfants belges de combattants djihadistes

frans

VUB-onderzoekster wint McKinsey prijs met implementatietraject vroegtijdige zorgplanning

frans

L’utilisation d’un même équipement de ventilation pour plusieurs patients en même temps est au centre des travaux d’une équipe internationale de chercheurs

frans