Image default
Terre Archéologie Biologie telex

L’origine des algues vertes marines élucidée

Christian Du Brulle

Des chercheurs du Jardin botanique et leurs collègues de l’Université de Gand viennent de remonter aux origines des algues vertes marines.

En comparant les gènes d’une grande variété d’algues vertes marines, et en combinant ces informations avec des données provenant de fossiles, ils ont pu clarifier les relations évolutives entre les différents groupes d’algues vertes.

Les algues vertes sont apparues il y a plus d’un milliard d’années. Au début de leur évolution, une scission a donné naissance à deux groupes. Un de ces groupes a donné naissance aux plantes terrestres, il y a environ 400 millions d’années. L’autre groupe a été à l’origine d’une grand variétés d’algues vertes d’eau douce et d’eau de mer, y compris les grandes algues marines qui jouent un rôle important dans les écosystèmes marins.

Les résultats indiquent que les algues vertes se sont diversifiées il y a 650-750 millions d’années, à la fin du Néoprotérozoïque. Cette dernière période géologique a été affectée par deux grandes glaciations au cours desquelles les calottes glaciaires ont atteint l’équateur.

Les ancêtres des algues vertes marines ont survécu à ces conditions climatiques extrêmes dans des refuges isolés, au fond de mers peu profondes.

Cet isolement a duré plusieurs millions d’années et a entraîné une évolution indépendante et séparée de différents groupes d’algues vertes. Après ces glaciations, les températures ont augmenté (période géologique de l’Édiacarien) libérant et ouvrant les fonds marins. Dans ces conditions, les algues vertes ont pu se disperser et se diversifier.

Un apport accru de nutriments et des interactions avec le reste de la biosphère, par exemple le broutage des algues par les animaux, ont probablement déclenché l’évolution vers une croissance macroscopique dans les différents groupes d’algues vertes grâce à différentes stratégies : la multicellularité qui a par exemple donné naissance à l’algue Dictyosphaeria, ou encore l’évolution vers des de cellules géantes, comme dans le cas de l’algue Caulerpa.

Caulerpa. Photo Frederik Leliaert.
L’algue verte tropicale Caulerpa est constituée d’une seule cellule géante. 
© Frederik Leliaert.

 

L’émergence de ces algues vertes a ensuite provoqué des changements fondamentaux dans les écosystèmes marins peu profonds, ce qui a probablement joué un rôle clé dans l’évolution des animaux marins.

Print Friendly, PDF & Email

La phagothérapie gagne du terrain à l’hôpital militaire

Christian Du Brulle

Les champignons prennent un coup de vieux

Christian Du Brulle

Du poisson au menu, dans le désert du Sahara, il y a 10 000 ans…

frans