Image default
Terre Climat Société telex

Les nouvelles normales pour Uccle illustrent les changements climatiques

Tous les dix ans, l’Institut royal météorologique (IRM) calcule les nouvelles normales (sur une période de trente ans) pour les principales variables du climat (température, quantité de précipitation, durée d’insolation, vitesse du vent, pression atmosphérique…) ainsi que pour une série d’indices, par exemple le nombre de jours d’été. « Depuis le 25 janvier 2021, les nouvelles normales climatiques sont disponibles pour la station d’Uccle », annonce l’IRM. La nouvelle période de référence 1991-2020 remplace donc la période de référence précédente 1981-2010.

 

La normale climatique correspond à une valeur moyenne sur une période de 30 ans (par exemple, du 1er janvier 1991 au 31 décembre 2020). Ces valeurs moyennes sur une longue période (ou « normales ») sont notamment utilisées dans les bilans climatologiques de l’IRM. Cela permet de dire si une certaine période (mois, année…) a été plus chaude que la moyenne, si le nombre d’heures d’ensoleillement a été un peu plus ou un peu moins (ou beaucoup plus ou beaucoup moins!) important que la normale.

Que montrent ces nouvelles normales trentenaires pour Uccle? Elles dénotent l’impact des changements climatiques à Bruxelles. Surtout au niveau des températures, avec un réchauffement moyen de 1,2 °C aujourd’hui par rapport à 1961-1990.

© IRM
© IRM

Le changement climatique se reflète également dans les conditions météorologiques extrêmes. « Par exemple, au cours des 30 dernières années, il y a eu en moyenne 13 jours de gel de moins par rapport à la période 1961-1990 », indique l’IRM.

Une nette augmentation du nombre d’heures d’insolation depuis les années 1980 est également visible dans ses graphiques. Au cours des 30 dernières années, la durée d’ensoleillement a ainsi augmenté de 94 heures à Uccle par rapport à la période 1961-1990, dont plus de la moitié de l’augmentation a eu lieu depuis la période 1981-2010.

Le trou dans la couche d’ozone au dessus de l’Antarctique prend des proportions inattendues

Christian Du Brulle

Le Pr Blanpain (ULB) et le Pr Loeys (UA), lauréats du prix Francqui

Christian Du Brulle

L’ULB fait son (micro)cinéma

Christian Du Brulle