Image default
Europe Santé Institutions Education Société telex

Les jeunes francophones de Belgique sont plus stressés que les jeunes flamands

Christian Du Brulle

Un enfant sur cinq en âge scolaire en Belgique est en surpoids ou obèse. Et un adolescent sur trois en Belgique francophone consomme chaque jour une boisson sucrée, soit davantage qu’en Flandre (de 18% à 28% selon l’âge) ou que dans les pays voisins (de 18% aux Pays-Bas à 24% en France). Ces quelques mauvais résultats proviennent de la dernière enquête « Health Behaviour in School-aged Children » (HBSC) de l’Organisation mondiale de la Santé pour l’Europe. En ce qui concerne les résultats pour la Belgique francophone, ils ont été coordonnés par l’École de Santé publique de l’Université libre de Bruxelles (ULB).

Cette enquête réalisée dans près de 50 pays d’Europe fournit tous les quatre ans une photographie unique des comportements de santé des adolescents. L’édition 2018, dont les résultats sont diffusés aujourd’hui, souligne les fortes disparités de ces comportements entre les pays.

Pour les adolescents de Belgique francophone, le tableau n’est pas tout noir. Ainsi, en ce qui concerne la proportion d’adolescents qui consomment des fruits quotidiennement, elle est plus élevée en Belgique francophone (42% à 57%) qu’en Flandre et dans les autres pays. Les Pays-Bas comptent les proportions les plus faibles (27% à 43%).

Idem en ce qui concerne les légumes: 55% des garçons et 61% des filles de 11, 13 et 15 ans en Belgique francophone consommaient des légumes chaque jour. Ces proportions sont semblables à celles relevées en Flandre (57% et 66%, respectivement), et bien sont plus élevées que dans les pays voisins. En Allemagne, seuls 23% des garçons et 32% des filles consommaient des légumes chaque jour.

En ce qui la proportion d’élèves faisant une heure d’activité physique modérée chaque jour , elle est, en Belgique francophone, parmi les plus élevées d’Europe. Néanmoins, ces proportions restent globalement faibles dans tous ces pays (<25%).

Bémol: les jeunes francophones de Belgique apparaissent nettement plus stressés que les jeunes flamands. 60% des filles âgées de 15 ans rapportaient être « assez » ou « beaucoup » stressées par le travail scolaire. Cette proportion est plus élevée qu’en Flandre (38%) et que dans les pays voisins (31% à 54%).

La longévité des trottinettes électriques partagées est trop courte pour qu’elles soient durables

Christian Du Brulle

Moncef Slaoui, un biologiste de l’ULB, dirigera l’opération « Warp Speed » aux États-Unis

frans

Les carottes géologiques belges ont quitté Bruxelles

Christian Du Brulle