Image default
Institutions Education Politique Société Techno telex

Le prix du mémoire d’économie circulaire récompense un travail sur la « démontabilité » en architecture

Et si les architectes pensaient, dès la conception d’un nouveau bâtiment, à ses évolutions futures? À son changement d’affectation? Par exemple à la transformation potentielle d’un immeuble de bureaux en immeuble à appartements?

Voilà ce que propose Juliette Delfosse, dans son mémoire de fin d’études, présenté en juin dernier à la Facuté d’architecture de l’UCLouvain, située à Saint-Gilles (LOCI-Bruxelles). Son mémoire, intitulé « Les façades démontables zéro déchet : agir pour demain », a séduit le jury du « Prix du Mémoire en Economie Circulaire » organisé par Innoviris, dans le cadre du Programme Régional en Economie Circulaire.

Ce prix de la Région de Bruxelles-Capitale vise à soutenir l’ancrage des logiques d’économie circulaire dans les projets de recherche de toutes les facultés et hautes écoles bruxelloises. Doté d’un chèque de 2000 euros, il était organisé cette année pour la seconde fois.

Parmi les 17 mémoires en lice, c’est donc le travail de Juliette Delfosse qui a retenu l’attention du jury.

« C’est le potentiel d’application de ce travail, son impact envisageable en Région de Bruxelles-Capitale et le fait que son approche est orientée vers des solutions qui prennent en compte les difficultés concrètes de mise en place de cette nouvelle pratique, bref de son réalisme, qui ont fait pencher la balance en faveur de ce mémoire », indiquait le jury.

Le mémoire de Juliette Delfosse porte sur le principe de « démontabilité » en architecture.
« Les façades démontables zéro déchet permettraient d’anticiper les changements futurs dès la conception d’un bâtiment afin d’éviter la production de déchets et de préserver une partie des matières et des énergies premières », indique-t-elle dans son mémoire. « Plus que de prolonger la vie des matériaux de façade, elles donneraient l’opportunité de prolonger la vie du bâtiment lui-même, puisque celui-ci pourrait être rénové ou même voir son affectation changer sans pour autant être détruit ».

Le volcan philippin Taal était sous étroite surveillance bruxelloise

Christian Du Brulle

La spin off de l’ULB « Endo Tools Therapeutics » vise l’Amérique

Christian Du Brulle

Un nouveau cycle solaire a bien démarré

frans