Image default
EntreprisesSantéPolitiquePsySociétételex

Le confinement favorise la prise d’alcool du télétravailleur

Une étude menée par l’UCLouvain en Wallonie et à Bruxelles sur l’évolution de la consommation d’alcool de la population en période de confinement identifie une tendance générale à la diminution. Pour certains sous-groupes, elle pointe par contre une hausse de la consommation d’alcool.

Le Pr Maurage, qui coordonne cette enquête toujours en cours (jusqu’à la fin du mois) constate en effet une augmentation de la fréquence de la consommation d’alcool chez les personnes qui font du télétravail (37 %) et chez celles qui ne travaillent plus (38 %) depuis le début du confinement.

Les facteurs qui expliquent une hausse de cette consommation sont:

  • les émotions négatives liées à la crise (boire permettrait de réguler ces émotions)
  • le stress lié aux revenus, au travail, à la famille ou à l’impuissance face à la crise
  • l’anxiété, surtout concernant les risques de contamination

En parallèle, cette étude montre que 54 % des quelque 6500 personnes qui ont répondu entièrement à cette enquête en ligne se disent fortement anxieux tandis que 66 % se disent insatisfaits dans leurs contacts sociaux, malgré l’utilisation massive des outils de communication à distance.

D’une manière plus globale, l’étude en question montre que seuls 25 % des répondants décrivent une consommation d’alcool en hausse durant le confinement (avec une hausse hebdomadaire moyenne de 6 doses standard d’alcool) alors que 46 % rapportent une consommation stable. Les derniers 29 % de cet échantillon indiquent même une réduction de leur consommation suite au confinement.

Les premiers résultats de cette étude montrent aussi que la diminution de la consommation d’alcool est plus importante chez les hommes (33 %) que chez les femmes (23 %) et chez les jeunes (20-40 ans : 42 %). La réduction d’alcool est également très marquée chez les étudiant(e)s (61 %), surtout chez les garçons, (70 %).

Surtout, ne pas sous-estimer les contacts tactiles entre le père et son bébé

frans

La pandémie n’a pas eu d’effets négatifs sur le taux de réussite des étudiants de la VUB

frans

Criminologie: retour à la case prison?