Image default
Biologie Santé Institutions telex

La stratégie du staphylocoque doré pour échapper aux antibiotiques mise au jour à Bruxelles

L’équipe de la Pre Françoise Van Bambeke, au Louvain Drug Research Institute de l’UCLouvain, sur le campus de Woluwe-St-Lambert, vient de mettre en lumière la manière dont une bactérie particulièrement pathogène, le staphylocoque doré, s’y prenait pour échapper aux antibiotiques. Quand elle est soumise à un stress, par exemple en présence d’antibiotiques, cette bactérie modifie son propre métabolisme et cesse de se multiplier. Ce qui la rend insensible aux antibiotiques…

« Les chercheurs savent que pour que les antibiotiques soient actifs, il faut que les bactéries qu’ils visent se multiplient. Dans le cas d’un staphylocoque en hibernation, cette absence de multiplication fait qu’il ne répond plus aux antibiotiques courants. De plus, il active également des voies de réponse au stress qui le rend complètement insensible à l’action des autres antibiotiques », indique la chercheuse.

C’est exactement les mécanismes à la base de cette hibernation bactérienne que les chercheurs de l’UCLouvain ont pu mettre en lumière. « Ce que nous venons de démontrer avec cette nouvelle recherche, c’est que lorsqu’on expose le staphylocoque intracellulaire à des antibiotiques, en réalité il va ressentir un stress dans son environnement, ce qui va l’amener à complètement modifier son métabolisme. Les staphylocoques vont ainsi acquérir une sorte de phénotype dormant, ce qui les fait entrer en hibernation. Quand le stress disparaît, la bactérie réactive ses voies métaboliques initiales et recommence à infecter l’organisme où elle se trouve ».

De quoi ouvrir la voie à de nouvelles recherches, afin d’identifier les médicaments capables d’empêcher l’hibernation du staphylocoque.

Les surprises de C. elegans: 302 neurones répartis en 118 classes

Christian Du Brulle

Portugese luchthaven bedreigd vogeltrekroute naar België

frans

Rentrée des classes à l’hôpital

frans