Image default
Institutions Education Société telex

Il manque plus de 5000 places d’accueil à Bruxelles pour les enfants de moins de 3 ans

Une étude réalisée par l’IBSA, l’Institut bruxellois de statistique et d’analyse (perspective.brussels), montre qui si on respecte globalement en Région bruxelloise les normes de Barcelone en termes d’accueil des jeunes enfants, il manque cependant 5.283 places dans les crèches et autres infrastructures d’accueil, quand on s’intéresse à certains quartiers. Et ce malgré les 20.194 places disponibles.

« La situation varie très fort d’une commune à l’autre, mais aussi d’un quartier à l’autre », constate Dieter Demey, qui a réalisé cette étude à l’IBSA. Les résultats complets de son travail à ce propos sont accessibles dans le dernier « Focus » proposé par l’Institut bruxellois de statistique et d’analyse.

« La demande de place en milieux d’accueil est influencée par plusieurs facteurs comme le fait que les parents aient une activité professionnelle, la disponibilité d’un mode de garde alternatif, etc. », détaille son étude. Mais c’est le nombre d’enfants de moins de trois ans qui a le plus d’impact. Et celui-ci a été variable ces 10 dernières années dans la Région de Bruxelles-Capitale.

« Alors que la population bruxelloise a augmenté de 1,24 % en moyenne chaque année depuis 2009, le nombre d’enfants de moins de trois n’a pas évolué de manière linéaire. Il a augmenté de 2009 à 2013 pour ensuite diminuer jusqu’en 2019 », constate-t-il. Au niveau des communes, le nombre d’enfants en bas âge n’a pas évolué partout de la même manière. Cinq communes ont vu ce nombre diminuer: Saint-Gilles, Molenbeek-Saint-Jean, Saint-Josse-Ten-Noode, Koekelberg et Uccle.

La norme de Barcelone est exprimée en taux de couverture. Elle préconise un objectif de taux de couverture de 33%. Cela signifie qu’au moins 33% des enfants de moins de 3 ans doivent disposer d’une place dans un milieu d’accueil. Le Région allait au-delà de cette norme en 2019 avec un taux de couverture de 39,63 %. C’est une amélioration depuis 2009 : le taux de couverture affichait à cette époque 31,54 %.

Mais en 2018, six communes bruxelloises n’atteignaient pas les 33 %. Ainsi, alors qu’Etterbeek, Uccle et Auderghem affichaient respectivement des taux de couverture de 75,86 %, 63,11 % et 59,06 %, Anderlecht, Molenbeek-Saint-Jean, Koekelberg, Schaerbeek, Forest et Jette étaient sous les 33 %.

 

Belgische steden en gemeenten moeten dringend technologie vertalen in het stedelijk weefsel

frans

Innover à Bruxelles avec un coup de pouce d’entreprises flamandes et wallonnes

Christian Du Brulle

Identification d’un nouveau gène responsable de lymphœdème

Christian Du Brulle