Image default
Terre Entreprises Biologie Economie Médecine Santé Société Techno telex

Des anticorps plutôt que des antibiotiques au menu des animaux d’élevage

Animab, une nouvelle spin-off de l’Institut flamand de biotechnologie (VIB), va développer des anticorps administrables via la nourriture afin de prévenir les maladies infectieuses dans les élevages. Le premier produit sur lequel travaille cette jeune société est destiné aux porcelets. La spin-off espère ainsi contribuer à réduire l’utilisation d’antibiotiques dans l’élevage.

Animab utilise une plateforme technologique unique et brevetée pour produire une nouvelle classe d’anticorps. Cette technologie est basée sur la recherche et l’expertise du VIB, de l’Université de Gand et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB).

Les anticorps produits par la start-up établie à Gand imitent les anticorps naturels présents dans le lait maternel. Le VIB et la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Gand ont travaillé ensemble à l’adaptation de ces anticorps afin de combattre des maladies intestinales chez les animaux, sans affecter leur flore intestinale. La spin-off poursuit sa collaboration avec divers groupes de recherche universitaires afin de développer une gamme d’anticorps destinés à la protection d’autres animaux d’élevage.

La Justice malmenée par le coronavirus

Christian Du Brulle

La résistance aux antibiotiques à usage vétérinaire explose dans le monde

Christian Du Brulle

CanSat 2020: douze équipes bruxelloises dans la course

Christian Du Brulle