Image default
Biologie Economie Santé Institutions Politique Société telex

Corona: l’ULB et l’UNamur proposent une stratégie de déconfinement progressif

Maintien de la distance sociale, dépistage massif, traçage à large échelle. Dans un article paru ce mardi dans la revue « Nature Medicine », des chercheurs de l’ULB et de l’UNamur esquissent un cadre pour déconfiner la population belge de manière responsable.

« Il s’agit d’une stratégie de déconfinement progressif et responsable, qui devra permettre d’être soutenables pour notre système de santé, parallèlement au développement d’améliorations thérapeutiques, à la mise au point de vaccins et à l’établissement graduel d’une immunité collective », indiquent les Drs Marius Gilbert, Mathias Dewatripont, Michel Goldman, Eric Muraille et Jean-Philippe Platteau (ULB et UNamur).

Ils proposent une stratégie de déconfinement progressif en 3 axes d’action complémentaires : maintien de la distance sociale, mise en place d’un dépistage massif, implémentation de procédures à large échelle.

Ils préconisent:

  • le maintien des mesures de distance sociale pour réduire la transmission du virus sous un seuil gérable par les hôpitaux.
  • des dépistages massifs qui doivent permettre à la fois de détecter les porteurs du virus (avec ou sans symptômes) et les individus immunisés (non contagieux et potentiellement protégés contre la maladie). « Pour les premiers, un traçage de leurs contacts et une mise en quarantaine s’imposeront. Les seconds permettront de mesurer le pourcentage de la population qui contribue à l’immunité collective », estiment-ils.
  • la mise en place d’un dépistage et d’un traçage à large échelle, selon certaines priorités. Tout d’abord pour les travailleurs de services essentiels : santé, sécurité, alimentation. Ensuite pour des groupes de populations en prenant en compte à la fois leur profil (facteur de transmission, personne à risque) et leur contribution au rétablissement d’une activité économique et sociale sure.

L’exercice ne sera pas simple, estiment ces chercheurs. Les groupes à dépister en priorité doivent être définis en toute transparence, selon les contextes démographiques et socio-économiques, et en impliquant les différents décideurs pour augmenter l’adhésion de chacun et chacune.

De manière à restaurer la vie sociale et l’activité économique de la manière la plus prudente possible en fonction de l’état des connaissances, une approche graduelle est proposée sur base de deux types de tests : d’une part ceux qui détectent les porteurs du virus et, d’autre part, ceux qui détectent la présence d’anticorps contre celui-ci.

Les CubeSats bruxellois Picasso et Simba sont en orbite

Christian Du Brulle

Les fosses d’aisances bruxelloises mettent en lumière la santé des anciens habitants de la ville

Christian Du Brulle

Deux innovations digitales au service de la biodiversité récompensées par un prix international

Christian Du Brulle