Image default
Biologie Médecine Santé Institutions telex

Contrer le Covid en aidant les patients à retrouver leur immunité naturelle

Administrer de l’interleukine 7 (IL-7), une protéine naturellement présente dans notre organisme, aux patients souffrant lourdement du Covid semble être une bonne idée pour les aider à survivre, indiquent cette semaine plusieurs médecins des Cliniques Saint-Luc (UCLouvain), à Bruxelles. Ils viennent de publier le résultat de leur étude dans la version en ligne du Jama (Journal of the American Medical Association).

Sous la conduite du Dr Pierre-François Laterre, du service de soins intensifs de l’hôpital, et pendant un mois, ces médecins ont administré de l’interleukine-7 à une douzaine de patients victimes d’une tempête cytokinique induite par le coronavirus. Un groupe contrôle de 13 autres patients présentant les mêmes symptômes n’a pas bénéficié de ces injections.

Cette étude visait à vérifier si l’apport d’interleukine-7, chez les malades du Covid touchés par une tempête inflammatoire généralisée, pouvait restaurer un bon niveau de globules blancs dans l’organisme et les aider à retrouver leurs défenses immunitaires naturelles. Dans le cadre du coronavirus, ce déficit de lymphocytes est en effet associé à un haut taux de mortalité, dû à des infections généralisées.

Dans le groupe de patients ayant bénéficié des injections d’interleukine-7, les médecins ont constaté une remontée du taux de lymphocytes. Dans ce même groupe, le nombre d’infections secondaires n’a concerné que 7 des 12 patients alors que dans le groupe témoin, 11 des 13 patients en ont été victimes.

« Une étude clinique, réalisée cette fois en Angleterre sur plusieurs centaines de patients, devrait permettre de vérifier l’impact de l’immunothérapie sur la guérison des malades de la COVID-19 et sur la diminution de la sévérité de la maladie », conclut-on à l’UCLouvain.

Algorithmes et démarche artistique font-ils bon ménage?

VUB-vorser bevestigt: dit zijn de alleroudste eierschalen die ooit gevonden zijn

frans

Une chercheuse bruxelloise experte pour la NASA

Christian Du Brulle