Image default
EntreprisesEuropeSantételex

A l’ULB, on va suivre les transitions tumorales cellule par cellule

Le Conseil européen de la recherche (ERC ou « European Research Council »), qui finance la recherche scientifique fondamentale, vient d’allouer une nouvelle bourse au Pr Cédric Blanpain (photo), qui dirige le laboratoire « Cellules souches et cancer », à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). C’est la troisième bourse de l’ERC que décroche ce chercheur depuis 2007.

Cette nouvelle bourse (Advanced Grant) doit lui permettre de faire progresser les connaissances en matière de lutte contre le cancer. « Notre projet vise à identifier l’état dans lequel se trouvent les cellules tumorales, une à une, au sein même de l’organisme où un cancer se développe », explique le professeur Blanpain. « Cet état cellulaire peut prendre différentes formes. Les cellules peuvent être à un moment de leur existence où elles prolifèrent. Elles peuvent être dormantes, mais quand même résister à la chimiothérapie. Elles peuvent aussi se préparer à métastaser… »

« Nous souhaitons également visualiser individuellement, par imagerie cellulaire microscopique, ces cellules, toujours au sein même du modèle animal étudié. Cela nous permettrait de suivre leur évolution, leur activité, d’identifier les zones où elles se situent dans la tumeur. Sont-elles par exemple proches de vaisseaux sanguins ? » Le chercheur et son équipe de l’ULB devraient également s’intéresser aux gènes impliqués dans les différents états cellulaires étudiés et la manière dont se déclenchent les transitions entre ces différents états.
Le Pr Blanpain avait déjà reçu en 2007 une bourse de démarrage (Starting grant) de l’ERC. Elle avait permis au chercheur d’identifier les cellules à l’origine des cancers épithéliaux les plus répandus, démontré l’existence de cellules souches cancéreuses au sein de leur microenvironnement naturel et identifié les mécanismes intrinsèques et extrinsèques régulant leurs fonctions.

En 2014, une bourse « Consolidator grant » lui avait aussi été allouée par l’ERC. Elle soutenait de recherches portant sur les mécanismes cellulaires et moléculaires régulant l’expansion des tissus ainsi que le sort des cellules au cours de la croissance postnatale et de la réparation des tissus épithéliaux.

Le nouveau projet soutenu par une bourse « avancée » de l’ERC (dotée de quelque 2 millions d’euros) et intitulé “TrackingTumorStates”, vise donc à définir, au niveau de la cellule individuelle, les mécanismes régulant les états transitionnels tumoraux responsables de la croissance, de la différentiation et de l’invasion tumorales, des métastases et de la résistance aux thérapies.

« En utilisant une approche multidisciplinaire combinant le traçage de lignées sur une cellule unique, la génomique unicellulaire, l’épigénomique et la transcriptomique en même temps que le traitement pharmacologique et les perturbations génétiques, le Professeur Blanpain et son équipe définiront de manière complète et intégrée les identités et fonctions des différents états tumoraux à un niveau de résolution unicellulaire », précise l’ULB dans un communiqué. « En identifiant les mécanismes qui régulent les fonctions et états transitionnels cellulaires dans les tumeurs, ils espèrent ainsi pouvoir définir de nouvelles vulnérabilités tumorales et fournir de nouvelles opportunités thérapeutiques ».

Un projet de reconversion industrielle au nord-est de Bruxelles devrait générer des milliers d’emplois

frans

Moncef Slaoui, un biologiste de l’ULB, dirigera l’opération « Warp Speed » aux États-Unis

frans

Dans les villes belges, le Covid-19 a fait plonger la pollution au NO2 de 20 à 30 %

Christian Du Brulle