Image default
Terre Biologie Géologie Paléontologie telex

Découverte d’une nouvelle famille d’ongulés qui vivait en Inde il y a 54 millions d’années

Trois mâchoires datant de l’Eocène ont été découvertes par une équipe de paléontologues belges, américains et indiens dans la mine de Tadkeshwar (Gujarat), lors de campagnes de fouilles réalisées en 2015 et 2018. Ces mâchoires ne ressemblent pas à celles d’autres mammifères connus à cette époque. Selon les paléontologues, dont Thierry Smith de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, elles appartiennent à une nouvelle espèce et même à un nouveau genre et une nouvelle famille d’ongulés.

L’animal est notamment caractérisé par les deux mâchoires inférieures soudées. Ils ont baptisé cet animal, qui avait probablement la taille et l’aspect d’un daman Pahelia mysteriosa. Paheli signifie énigme en Hindi.

Les paléontologues ont comparé de près les petites mâchoires fossilisées à d’autres de la même période, provenant du continent Africain, d’Europe ou de l’Inde. Elles présentaient à chaque fois des similitudes et des différences, ne permettant donc pas de déterminer d’où provenait cet animal.

Il y a trois scénarios: soit, cet animal provient d’ancêtres africains qui ont migré vers l’Inde lorsque ce sous-continent adhérait encore au sud de l’Afrique il y a 88 million d’années. Soit il provient de mammifères qui ont évolué en Inde lorsque celle-ci était encore une île dans l’Océan Indien après s’être détachée du continent Africain. Un troisième scénario: l’animal est arrivé en Inde après que cette île soit entrée en contact avec l’Asie et qu’elle soit ainsi devenue accessible depuis l’Europe. Ou inversement, les ongulés européens pourraient avoir comme ancêtre cet animal indien.

L’irrigation rafraîchit les régions surchauffées de la planète

frans

Diabète de type 2: le dysfonctionnement des cellules bêta peut être réversible

Christian Du Brulle

L’Institut royal météorologique fait appel aux yeux du public

Christian Du Brulle