Image default
TerreBiologieClimattelex

7.000 espèces de plantes africaines menacées d’extinction

En utilisant une nouvelle méthode d’évaluation des risques, une étude internationale à laquelle ont participé plusieurs chercheurs de l’Université Libre de Bruxelles estime qu’une plante sur trois en Afrique est menacée de disparition (31,7 % des espèces de plantes vasculaires). Pour arriver à cette conclusion, ces chercheurs ont développé une nouvelle approche basée sur des éléments-clés du processus d’évaluation de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Les scientifiques sont ainsi parvenus, pour la première fois, à évaluer le statut de conservation potentiel de la flore tropicale à l’échelle du continent. Ils pointent également quatre régions particulièrement menacées: l’Ethiopie, le centre de la Tanzanie, le sud de la République démocratique du Congo et les forêts tropicales d’Afrique de l’Ouest.

Dans cette étude, publiée dans Science Advances, Tariq Stévart et Gilles Dauby (ULB) ainsi que leurs collègues ont mis au point une nouvelle approche d’encodage automatique et rapide, fondée sur des éléments-clés du processus d’évaluation de la conservation de l’UICN et des données disponibles en ligne.
Leur objectif : fournir rapidement des informations pertinentes sur l’état de conservation d’un grand nombre d’espèces de plantes, à grande échelle, et sous la forme « d’évaluations préliminaires automatisées de conservation».

Les chercheurs ont appliqué cette méthode à la base de données « Rainbio » comprenant plus de 600.000 données provenant d’Afrique tropicale et concernant plus de 20.000 espèces de plantes.

Après avoir classé ces espèces en six catégories (parmi lesquelles les espèces «probablement ou potentiellement menacées », celles «potentiellement rares » et celles « potentiellement pas menacées ») les chercheurs indiquent que près d’un tiers (31,7 %) des 22 036 espèces de plantes vasculaires étudiées sont potentiellement menacées d’extinction. Et qu’un autre tiers (33,2 %) des espèces sont potentiellement rares, c’est-à-dire qu’elles pourraient être menacées dans un avenir proche.

Biomédicaments: Kaneka investit dans un nouveau laboratoire mixte à Bruxelles

Christian Du Brulle

Début de production chez Audi pour les premiers respirateurs imaginés par le Fablab de la VUB

frans

Corona: l’Institut royal des Sciences naturelles photographie un littoral belge désert

frans