Image default
TerreGéologieInstitutionsTechnotelex

25 ans de mesures ininterrompues de la pesanteur

Un des endroits le plus froids de Belgique se situe à 48 mètres sous la surface des Fagnes. À Membach, un gravimètre à supraconductivité de l’Observatoire royal de Belgique fonctionne sans discontinuer depuis 25 ans, par moins 269 degrés °C.

Le cœur de cet instrument, qui mesure les variations de la pesanteur avec une précision de l’ordre du centième de milliardième (10-11) de g (g = 9,81 m/s2), prend la forme d’une petite bille en lévitation permanente dans un champ magnétique créé par des courants électriques persistants injectés dans des bobinages supraconducteurs. Depuis le 4 août 1995, comme le prévoit la théorie, ils y circulent sans aucune résistance et donc, sans avoir jamais été dissipés. Et pour que la supraconductivité fonctionne, il faut que ce gravimètre soit maintenu à -269 degrés.

« Dans le domaine de recherches en géophysique à l’Observatoire, ces mesures de la variation de la pesanteur sont importantes, entre autres parce qu’elles donnent accès aux variations à long terme encore mal connues, causées par des mouvements tectoniques lents ou des variations climatiques », explique le Dr Michel Van Camp, responsable du service sismologie-gravimétrie à l’Observatoire royal de Belgique. « C’est également important pour l’étude du cycle de l’eau, dont les masses variables influencent la pesanteur ».

L’illustration en tête d’article montre précisément ce type de variations de g mesurées en temps réel à Membach (courbe bleue), par rapport à la courbe rouge, qui simule la marée terrestre théorique.

Le fauteuil roulant autodidacte de la VUB apprend vite

frans

La VUB propose un nouveau cours sur le développement durable à tous ses étudiants bacheliers

frans

La bicyclette fait-elle vraiment son retour à Bruxelles?

Christian Du Brulle