Image default
Terre Histoire Santé Institutions Société telex

2020 : l’année la plus chaude à Uccle depuis 1833

Si les prévisions de la température à 14 jours pour la seconde quinzaine de décembre se confirment, 2020 sera l’année la plus chaude observée à Uccle depuis le début des relevés avec une température moyenne de 12,1 °C, annonce l’Institut Royal Météorologique (IRM). Un constat qui se double de celui-ci : entre 1833 (début des observations) et aujourd’hui, les 10 années les plus chaudes à Uccle se sont toutes déroulées après 2000.

« Au cours des 11 derniers mois de 2020, la température moyenne à Uccle a été supérieure à la normale climatologique pendant 10 de ces 11 mois (période de référence 1981-2010) », précise l’IRM. « Ce n’est qu’au cours du mois de juillet que la température moyenne mensuelle a été inférieure à la valeur normale. Par exemple, le mois de septembre était en moyenne de 1,5 °C plus chaud que la normale. Le 15 septembre, nous avions eu 34,3 °C à Uccle : la température la plus élevée jamais enregistrée ici pendant un mois de septembre et, de plus, une température aussi élevée de plus de 30 °C n’avait jamais été observée aussi tardivement dans l’année à Uccle » .

De plus, de janvier 2020 jusqu’à aujourd’hui (jeudi 17 décembre 2020), les températures maximales à Uccle ne sont jamais descendues en dessous de zéro, ce que l’on appelle un jour d’hiver…

Cette tendance au réchauffement s’exprime également dans les valeurs extrêmes. Durant l’été 2020, la Belgique a connu une vague de chaleur qui a duré 12 jours (du 5 au 16 août 2020) et au cours de laquelle des maxima jusque 35,9 °C ont été mesurés à Uccle. Et la semaine du 6 au 12 août a été la semaine la plus chaude jamais enregistrée dans notre pays…

« Le changement climatique s’est aussi clairement manifesté dans la température moyenne mondiale au cours de l’année écoulée », constate l’IRM. « Avec une augmentation de la température moyenne mondiale d’environ 1,2 °C (par rapport à la période préindustrielle 1850-1900), 2020 se profile comme l’une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées depuis le début des observations mondiales, selon l’Organisation Météorologique Mondiale. De plus, 2011-2020 est la décennie la plus chaude jamais enregistrée dans le monde, les six années les plus chaudes se produisant après 2014 ».

L’irrigation rafraîchit les régions surchauffées de la planète

frans

Un modèle de la VUB prédit le risque de blessures chez les jeunes joueurs de football

frans

Pour booster la recherche et les carrières « digitales », les universités nouent un partenariat avec un opérateur télécom

frans